bmc.constans@free.fr

Quelles forêts pour nos enfants

 Aujourd'hui, je laisse la parole à Dorine, qui est forestière et militante syndicale à l'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS, en précisant seulement que la pétition dont il est question peut être signée après le 13 Novembre.

Photo Richard Kriegel
 
Bonjour,
 
Je suis  Secrétaire Générale Adjointe d’un petit syndicat, le SNUPFEN Solidaires (Syndicat National Unifié des Personnels de la Forêt et de l’Espace Naturel). C’est le syndicat le plus représentatif de l’Office National des Forêts (900 adhérents sur moins de 7000 personnels). C’est un syndicat avec une longue expérience (plus de 40 ans) de la forêt et de l’espace naturel.

Quelques actions (parmi d’autres) du SNUPFEN :

- Au début des années 80, lors du problème des pluies acides, alors que la direction de l’ONF avait décidé de l’ignorer, nous avons alerté l’opinion publique et réussi à nous faire entendre.

-  Au début des années 90, nous avons proposé, en en connaissant les risques et les limites, le bois en tant que source d’énergie. La direction de l’ONF se précipite maintenant, avec 10 années de retard dans cette voie, de manière anarchique.

Le SNUPFEN tire maintenant la sonnette d’alarme face à un train de mesures qui met en péril la gestion durable des forêts publiques françaises.
 
NON AU DEMANTÈLEMENT DE
 L'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS !
 
A travers la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), le gouvernement actuel entreprend de démanteler les services publics pour les conduire vers la privatisation. La Poste est la dernière victime en date de cette politique. Sa transformation en société anonyme est en effet programmée pour début 2009.

L'Office National des Forêts (ONF) est la prochaine proie visée. L'ONF est un Etablissement Public chargé d'assurer la gestion durable des forêts qui appartiennent à l'Etat et aux collectivités locales.

Le Directeur Général de cet Etablissement a révélé le 25 septembre 2008 un plan de restructuration visant à faire suivre à l'ONF le même chemin que La Poste. Il prévoit ainsi des suppressions massives d'emplois alors qu'en l'espace de vingt ans, l'ONF a déjà perdu le tiers de ses effectifs ! Il prévoit également des fermetures de services de proximité, la suppression de 11 agences départementales, d’une direction territoriale et la délocalisation du Siège de Paris à Compiègne.

 
Pour répondre aux exigences de l’Etat, il est prévu une augmentation sans fin des récoltes de bois pour permettre de verser des dividendes au futur   “Etat-actionnaire” sans souci de la gestion durable des forêts.
C’est donc bien le démantèlement de l’Etablissement Public et sa transformation en opérateur privé qui est au bout de cette logique !
Une gestion forestière durable ne pourra être menée que par un service public doté de moyens humains suffisants et libéré des contraintes du marché du bois !
En hypothéquant ainsi l’avenir de nos forêts, c’est le futur de nos enfants qui est bradé .
Nous sollicitons votre soutien pour que demain, vos enfants puissent bénéficier d’une forêt qui joue pleinement sont rôle environnemental et demeure un lieu récréatif.

 
Il faut ensemble dire non à cette hypothèque sur le futur en revendiquant un grand service public pour la forêt et les milieux naturels !
Pétition en ligne sur notre site
SNUPFEN




 
Le site de la pétition: ICI



Merci d'avoir bien voulu prendre le temps de lire cet article


***
 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :